La galerie Alaplage accueille l’exposition “Les enfants sont de droite

(fondamentalement) du plasticien Stéphane Arcas Rencontre d’un adolescent attardé.

Il se fout des genres, des formes et du milieu arty, Stéphane Arcas. Il
griffonne tout ce qui lui passe par la tête, jugement d’écorché a l’emporte
pièce. Depuis dix ans, quelques feuilles A4 arrachées à un cahier de lycée
recueillent slogans et dessins trash, jeux de mots, bite, clito, hard-rock et
hémoglobine. Du home—made à la chaine qui finit parfois en dessins-animés homo-animaliers.

Stéphane Arcas se nourrit de tout. Des saturations glam de la Vierge d’Acier
à la claustrophobie cosy de David Lynch, il met en exergue phantasmes et
dégénérescences de l’homme.Il reconstruit les bulles sociales, laissant à
la porte de son boudoir les invités de son vernissage pour ne recevoir en
privé que de hasardeux privilégiés. Agressif, régressif, réaliste, poétique,
intimiste, Arcas ne propose aucune solution, balance 3 nos faces son
ressenti, sa vérité. II constate s’en s’excuser.

Francois Besson, Oc-TV